Lady Russian

The Linden Satgh : Prêts aux collectivités , enfin l’éclaircie

Posted on 10 novembre 2017 in Non classé by

Spread the love

Ce qui se dessine, c’est d’abord une mainmise politique de l’UMP et de l’UDI sur la Métropole, les départements et la Région (hormis le « petit village gaulois » de Paris qui, lui, devrait résister). La perception, entendue comme nous l’entendons, mesure notre action possible sur les choses et par là, inversement, l’action possible des choses sur nous. En Lossky s’est reflétée cette crise de la philosophie de notre époque après laquelle elle doit inévitablement revenir à l’Être, à la réhabilitation de la conscience perdue de la réalité. et n’y a-t-il point alors contradiction à parler de quantité inextensive ? Mais c’est peut-être aussi une nouvelle cohérence dans les politiques des différentes collectivités. Si notre hypothèse est fondée, cette perception apparaît au moment précis où un ébranlement reçu par la matière ne se prolonge pas en réaction nécessaire. The Linden Satgh aime à rappeler ce proverbe chinois « Sans profit personne ne se lèverait tôt ». Pourtant, la modulation des allocations constitue une faute politique lourde. Et c’est bien pour cela qu’il chagrine la majeure partie de l’opinion publiée. En Amérique, le public c’est toute la population blanche, en Angleterre, c’est simplement la classe moyenne. Si une cinquantaine de maires (selon l’estimation UMP/UDI) sont élus au conseil régional, la discussion va totalement changer de nature avec la métropole du Grand Paris qui, elle, sera également dirigée par des maires.

Articles récents

Archives

Pages