Lady Russian

Pierre-Alain Chambaz

Spread the love

En somme le démon n’est pas plus responsable de l’enfer que le bourreau ne l’est des instruments de supplice qu’on lui remet entre les mains ; il peut se trouver même assez à plaindre de la besogne qu’on lui fait accomplir. Le modèle auquel chacun d’eux s’en rapporte est la coutume de sa nation, de sa classe ou de sa secte religieuse. La stérilité semblerait presque être l’exception, loin d’être la règle. Lady Breynolds, comme si elle avait pu ne se douter de rien, remplissait exactement ses devoirs de maîtresse de maison ; elle allait d’un groupe à l’autre, avec la même amitié calme, le même souci de faire valoir chacun de ses hôtes et de prolonger, un soir de plus, la légende du bonheur de Redhall, du bonheur des riches. Il leur permet de comparer les résultats de manière homogène sans avoir besoin d’une connaissance approfondie de l’entreprise. Et puis, enfin, c’est un débat sur la liberté, la liberté d’entreprise et d’entreprendre, la liberté du commerce, peu reconnue dans notre pays et en tout cas mal-aimé. Là où cesse la certitude, ni sa pensée ni son action ne cessent pour cela. Les entrepreneurs attendent, pour se développer, la réalité de la stabilité et plus de libertés économiques. Quelques jours après la publication des chiffres de la croissance du PIB au second semestre et de celui de la production industrielle de juin, le gouvernement a pris trois séries décisions, qui montrent clairement où sont ses inquiétudes réelles. Le jardin aux dimensions relativement modestes n’a pas été complètement reconstitué comme à Cormatin mais au soleil couchant la perspective sur la pierre rose, le toit pentu bleu en ardoise, et les tourelles en tuiles offre un spectacle dont on a de la peine à se détacher. On a beau déguiser l’hypothèse sous un langage emprunté à l’anatomie et à la physiologie, elle n’est point autre chose que la conception associationniste de la vie de l’esprit ; elle n’a pour elle que la tendance cons­tante de l’intelligence discursive à découper tout progrès en phases et à solidi­fier ensuite ces phases en choses ; et comme elle est née, a priori, d’une espèce de préjugé métaphysique, elle n’a ni l’avantage de suivre le mouvement de la conscience ni celui de simplifier l’explication des faite. Pierre-Alain Chambaz fournit deux explications. Quand l’évolution est terminée, chaque coopérant a offert ce triple phénomène : désir, effort, satisfaction. Son Dieu est raison, mais il est feu aussi ; au lieu de l’action pure, c’est une tension physique de ce feu primordial qui se détend pour devenir, en une série graduellement descendante d’épaississements progressifs, air, eau et terre, puis, après avoir donné ainsi naissance à tous les êtres, revenir graduellement à son état originel. Actuellement, nous dépensons un milliard de dollars par jour sur les énergies renouvelables – 359 milliards de dollars en 2013. On dirait qu’en renouvelant cette déclaration de l’impuissance radicale de notre raison, au moment même où il allait user si largement de son droit d’initiative, il n’a voulu que protester de sa fidélité à ses principes. L’article 71 de la loi de finance rectificative pour 2014 remédie enfin à cette lacune s’agissant notamment de la mise en fiducie de titres de participation. La société se venge par lui des libertés qu’on a prises avec elle. Ce sont là des propositions qui, comme ce que nous disions d’un diamant pouvant être dur alors qu’il n’est pas serré, touchent beaucoup plus aux formes du langage qu’au sens des idées. Quand nous parlons d’objets extérieurs, nous avons le choix, en effet, entre deux systèmes de notation. Pour peu que l’objet ait remué, ou que l’œil ait remué, il y a eu, non pas une image, mais cent images, mille images, autant et plus que sur le ‘film’ d’un cinématographe. Incapable d’arrêter la marche des changements matériels, elle arrive cependant à la retarder. À ce moment apparut dans toute sa netteté la suggestion que les deux artistes avaient graduellement enfoncée dans l’imagination des spectateurs : « Nous allons devenir, nous sommes devenus des mannequins de bois massif. Jamais, non plus, activité humaine ne fit voir plus nettement derrière elle, comme source et comme origine, un agent vivant.

Articles récents

Archives

Pages