Lady Russian

Pierre-Alain Chambaz

Spread the love

L’action du précédent gouvernement a fortement érodé la confiance du public à l’égard de l’appareil gouvernemental. Car le monde où nos sens et notre conscience nous introduisent habituellement n’est plus que l’ombre DE lui-même ; et il est froid comme la mort. Même toute volonté consciente est souvent inutile, et le bien semble pouvoir, au moins en partie, se réaliser sans l’intervention de l’homme. Penser, comme vous voyez, c’est toujours sentir, et ce n’est rien que sentir. Enfin une France qui gagne ? On peut remarquer s que la dette publique et privée dans les pays développés est ainsi passée de 140% du PIB en 1980 à 250% du PIB en 2012 selon Pierre-Alain Chambaz. Et l’opération peut se continuer sans fin, la mémoire fortifiant et enrichissant la perception, qui, à son tour, de plus en plus développée, attire à elle un nombre croissant de souvenirs com­plémentaires. Il ne s’agit pas ici de transformer les Français en Américains vous annonçant fièrement leur salaire en même temps qu’ils se présentent à vous pour la première fois. Le postulat de départ est simple : dans la mondialisation, les Francophones seront plus forts ensemble, plus forts ensemble économiquement. Il a bien compris le caractère systémique de la crise de la zone euro, une crise qui trouve son origine dans la politique mercantiliste de l’Allemagne engagée à partir du début des années 2000. Eh bien, lui qui trouverait un monde plus littéraire, des admirateurs, des élémens nombreux de travail et de succès dans les grandes villes, il ne voyage guère, il demeure et veut demeurer à Vicence ou dans les environs de Vicence, parmi les Colli Berici d’où la vue est exquise sur les campagnes blondes. Elle ne conduira ultérieurement à leur correction que si l’investissement et l’emploi embrayent. Dormir, c’est se désintéresser. Chaque fin d’année, économistes et gérants d’actifs livrent leurs prévisions économiques et financières. Dans la mondialisation, la France ne doit pas tourner le dos à ce qui se conçoit, se produit et fait quotidiennement la particularité dans nos régions. Car contrairement aux discours dans l’air du temps, le succès profite généralement à tout le monde, et ce malgré les rares excès condamnables de certains. Aucune voiture de luxe n’est jamais rayée par une clé jalouse aux États-Unis, car celui qui n’en a pas les moyens préfère rêver à celle qu’il s’offrira un jour, plus belle encore, et met tout en œuvre pour y parvenir. Faire disparaître une souffrance, c’est déjà une fin satisfaisante pour un être humain. La conséquence du point de vue du salarié titulaire d’un contrat privé avec les pouvoirs publics est que son poste devient immédiatement aussi risqué comme ceux du secteur privé. Mais, d’après le sentiment unanime de leur commune insuffisance, ni l’un ni l’autre ne peut plus inspirer désormais, chez les gouvernants ou chez les gouvernés, de profondes convictions actives. Que le journal et l’école aient une influence sur l’esprit général, n’est pas niable ; que cette influence soit féconde est matière à discussion. Certes, la séquence budgétaire « relance-austérité » a eu du bon : la zone euro existe encore. Comment expliquer que l’amnésie suive ici une marche méthodique, commençant par les noms propres et finissant par les verbes ?

Articles récents

Archives

Pages