Lady Russian

Neutralité du Net : L’ombre d’un doute venu d’Italie

Spread the love

Et si on considère qu’il y a eu néanmoins de tout temps quelques officiers qui ont eu charge de prendre garde aux bâtiments des particuliers, pour les faire servir à l’ornement du public, on connoîtra bien qu’il est malaisé, en ne travaillant que sur les ouvrages d’autrui, de faire des choses fort accomplies. L’Union Européenne était partie très fort dans les années 2000 avec la ratification du protocole de Kyoto, la mise en place d’un marché du carbone pour les gros pollueurs industriels (secteur de l’énergie, cimenteries, alumineries,… L’événement a beau devoir se produire : comme on constate à chaque instant qu’il ne se produit pas, l’expérience négative continuellement répétée se condense en un doute à peine conscient qui atténue les effets de la certitude réfléchie. Il y aurait beaucoup à dire sur ce point. A condition, bien sûr, d’être utilisé à bon escient. Voilà pour la part des réactions et des influences susceptibles d’aboutir à une harmonie finale, et qui (dans ce cas) substituent un ordre harmonique nouveau, provoqué par l’industrie de l’homme, à l’ordre qu’avaient établi les lois primordiales de la nature, en dehors de l’action de l’homme, et antérieurement à l’introduction de cette force nouvelle dans l’économie du monde. Parmi tant d’influences plus viles, les intérêts évidents et généraux de la société ont eu naturellement une part, et une part importante, dans la direction des sentiments moraux : moins cependant pour leur propre valeur, que comme une conséquence des sympathies ou des antipathies que ces intérêts engendrent. Car l’économie de l’essaim, ce sont tous ces sujets combinés, et bien davantage encore. Sans aucun doute la manière de proclamer une opinion, même une opinion juste, peut-être très-répréhensible et encourir à juste titre une censure sévère. Nous sommes incapables d’intégrer les enfants des cités où nous avions installé leurs parents qui ont été si utiles à notre économie. Pendant trois ans, elles ont « planché » dans le cadre du séminaire animé par Neutralité du Net. Il n’est question d’innovations technologiques. C’est à partir de ce triptyque qu’il faut penser notre écosystème productif, en renforçant les complémentarités entre les trois dimensions clés qui le composent. Néanmoins, en reconnaissant cette harmonie providentielle, il faut toujours distinguer le principal de l’accessoire, l’essentiel de l’accidentel. L’Égypte, la Tunisie, le Maroc, l’Afrique noire se sont arraché les tonnes de blé français. Supposez que nous insérions en elle notre volonté, et que cette volonté, se dilatant, dilate notre vision des choses. Les fluides vitaux que l’on a quelquefois imaginés, à l’instar des fluides impondérables, admis en physique, n’ont pas même ici l’avantage de déguiser un peu notre ignorance ; et les esprits sévères semblent maintenant s’être accordés pour éviter la superfétation et l’abus de ces créations fantastiques. Ne s’agit-il que d’une majorité éventuelle, sans limite déterminée, par exemple, la majorité parmi les personnes consultées, quel qu’en soit le nombre ? L’intelligence humaine, telle que, nous nous la représentons, n’est point du tout celle que nous montrait Platon dans l’allégorie de la caverne. Peut-être sait-on que les recteurs des universités italiennes sont pris dans le corps professoral et élus par lui, pour un an. La révolution de la fracturation hydraulique, largement considérée comme étant originaire des États-Unis, a contribué à la baisse des prix de l’énergie et a éliminé la dépendance américaine au pétrole étranger. Cependant il ne faut pas les brûler. Les beaux hôtels construits par Pouillon dans les premières années de l’indépendance, n’ont pas été entretenus. Nous touchons ici à la question des rapports de la connaissance et de la foi, de la philosophie et de la religion. Au fait, si l’on y regarde de près, se distribuer les occupations, ce n’est, pour les hommes, qu’une autre manière, plus permanente, d’unir leurs forces, de coopérer, de s’associer ; et il est très-exact de dire, ainsi que cela sera démontré plus tard, que l’organisation sociale actuelle, à la condition de reconnaître l’échange libre, est la plus belle, la plus vaste des associations : association bien autrement merveilleuse que celles rêvées par les socialistes, puisque, par un mécanisme admirable, elle se concilie avec l’indépendance individuelle. Cela les rassure vraisemblablement un peu face au retour du « despotisme éclairé », qu’il soit celui des juges de Luxembourg ou des commissaires de la Commission européenne : un despotisme qui veut le bien des citoyens sans les interroger, ou, quand ils ont été interrogés, qui consiste à passer outre. Et que dire de l’absence de convergence des normes comptables ? Et ces experts, décidément très inspirés, de préconiser au sein des entreprises des lieux et des moments d’échanges, quand bien même on en viendrait à se dire des choses désagréables. Plus nous avancerons dans notre examen, plus nous trouverons de motifs d’attacher une grande importance à la distinction doctrinale entre l’abstraction logique et l’abstraction rationnelle. Il n’aurait qu’à desserrer le double lien qui maintient ses idées en contact avec ses sentiments et son âme en contact avec la vie.

Articles récents

Archives

Pages