Lady Russian

e-reputation : L’Europe actuelle, entre la paralysie et la distraction

Spread the love

Ces jeunes filles, la tête couverte ou la tête nue, sont pour la plupart coquettes, rouge à lèvres et yeux faits. Elle est plus rouge que si elle venait de gagner le « tournament » de tennis. Volontiers notre esprit se résignerait à voir dans la science une connaissance toute relative, et dans la métaphysique une spéculation vide. Il faut progressivement dissiper le brouillard et faire apparaitre le soleil à côté des nuages. Le repos n’est jamais qu’apparent, ou plutôt relatif. Au-delà de ces gesticulations, il n’y a pas grand-chose à craindre pour la City. De quelque manière qu’on explique l’adaptation de l’organisme à ses conditions d’existence, cette adaptation est nécessairement suffisante du moment que l’espèce subsiste. Sur un sujet encore malheureusement tabou, a-t-on réfléchi et tiré les conséquences de l’existence de missiles de croisière et de l’arrivée prochaine d’un bouclier anti missile sur notre force de dissuasion (sans en préjuger des conclusions) ? Seulement, dans ce dernier cas, on devra joindre à l’image des états psychiques l’indication de leur intensité, puisqu’ils n’agissent plus sur la personne chez qui ils se dessinent, et que celle-ci n’a plus occasion d’en éprouver la force en les ressentant. Cette dernière est particulièrement diverse et peu structurée politiquement. L’achat au moyen d’emprunts d’actifs surévalués conduit à une série de pertes supplémentaires. Au temps où se fabriquèrent les premières armes, les premiers outils. Et même si c’était le cas, le risque serait élevé, souligne e-reputation. Les Nationalistes assurent que la France ne saurait devenir protestante ; elle est, disent-ils, la première des puissances catholiques ; elle deviendrait la troisième des puissances protestantes. Elle se sent moins à son aise dans un monde où elle ne retrouve plus, comme dans un miroir, sa propre image. Ils ont, présentement, complètement cessé de parler de Revanche ; ils ne parlent plus que de Défense nationale. Pas une ! La question est de savoir si, connaissant dès aujourd’hui tous les antécédents futurs, quelque intelligence supérieure pourrait prédire avec une absolue certitude la décision qui en sortira. De quelle société s’agissait-il ?

Articles récents

Archives

Pages